Sport

UNE COLLABORATION QUI SE DÉMARQUE

Notre système sportif est plus fort et plus cohésif que jamais.

unspecified-7_R1

EXCELLENCE DU SYSTÈME

PARTENARIAT ET ALIGNEMENT — En 2016, le COC a considérablement renforcé ses liens qui l’unissent à tous les paliers de gouvernement. L’intégration du travail avec nos partenaires nationaux, comme le gouvernement du Canada (Sport Canada), À nous le podium (ANP) et le Comité paralympique canadien (CPC), a permis de maximiser les stratégies et les investissements efficaces faits pour la communauté sportive canadienne. Les ministres des Sports provinciaux de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Manitoba, de la Nouvelle-Écosse et du Québec ont rencontré le COC afin de collaborer à des initiatives de leadership, d’éducation ainsi que d’inclusion et de sécurité dans le sport. En fait, le COC et les provinces de la Colombie-Britannique et de la Nouvelle-Écosse ont signé des protocoles d’entente liés au sport en 2016.

« La cohésion au sein de l’équipe est primordiale à sa réussite dans toutes les sphères de la vie, ce qui est d’autant plus vrai pour le développement de jeunes champions olympiques et paralympiques. »

— John Furlong, président, À nous le podium

Ces accords lient de nombreux partenaires afin qu’ils collaborent à la création d’occasions pour les jeunes de réaliser leur plein potentiel. La vision des gouvernements s’est aiguisée en 2016, alors que le COC a investi avec les provinces afin de mettre en place une analyse des organisations sportives provinciales. Ainsi, le ministère responsable du financement des sports a pu avoir accès à une analyse transparente de ces organisations. La recommandation faite par ViaSport d’allouer 8 millions de dollars à la Colombie-Britannique a donc été appuyée à 100 %. Le processus d’inclusion des autres provinces a aussi été entamé.

Le Réseau des instituts du sport olympique et paralympique (RISOP) du Canada a aussi accru sa collaboration avec le COC dans plusieurs projets. Localement, un heureux partenariat avec Jeux du Québec Montréal a permis de célébrer le 40e anniversaire des Jeux olympiques de 1976 à Montréal. Plusieurs activités provinciales ont permis de célébrer les performances d’Équipe Canada à Rio 2016.

RELATIONS SPORTIVES — Au cours de la dernière période quadriennale, plus de 10 millions de dollars ont été investis dans le système sportif afin de consolider la structure et les processus d’affaires des fédérations nationales de sport (FNS). La réaction des FNS a été extrêmement positive. Ces fonds leur ont permis de générer davantage de revenus, de maximiser l’usage de leurs ressources et d’aller de l’avant avec plusieurs projets, tout en favorisant la croissance au sein de leur organisme.

• 121 projets à l’appui de 44 FNS
• 85 % des FNS ont noté un effet positif ou une valeur ajoutée
• 700 000 $ remis aux médaillés de Rio grâce au Fonds d’excellence des athlètes
• 132 500 $ remis aux entraîneurs des médaillés de Rio grâce au Programme de reconnaissance des entraîneurs

L’Initiative de renforcement des FNS et le Programme des nouveaux leaders des FNS ont soutenu les fédérations sportives du Canada dans une variété de projets liés à la création de revenus, au leadership, à la vision et au partage des connaissances. Le programme Solidarité Olympique a aidé la performance avec des projets de familiarisation, de simulation et d’épreuves tests pour Rio 2016 et PyeongChang 2018, en plus de financer en partie les solutions pour combler dix lacunes ciblées avant les Jeux de Rio. Le COC a reçu des subventions de plus de 1 000 000 $ du programme Solidarité Olympique pour assumer des coûts associés à la logistique.

Athlete and Coach Leadership_COCAR2016

LEADERSHIP DES ATHLÈTES ET ENTRAÎNEURS — Les athlètes et les entraîneurs demeurent au cœur de tout ce que le COC entreprend. En 2016, grâce à des initiatives de marketing des athlètes, plus de 1,5 million de dollars ont été versés directement à ces derniers. Pour une première fois, ce montant excédait 1 million de dollars. La campagne Sang-froid a été le plus grand effort de collaboration déployé par le COC, intégrant l’équipe de création et les FNS afin d’identifier les athlètes et les entraîneurs adéquats et assurant une pleine participation à la production et la mise en œuvre de la campagne.

En 2016, le programme Plan de match du COC – un programme de mieux-être global des athlètes – a excellé en aidant les athlètes à améliorer tous les aspects de leur vie. Son plus grand succès reste le second Sommet du Plan de match à Toronto, tout juste après les Jeux de Rio. Cent vingt-cinq olympiens, paralympiens et athlètes nationaux se sont rassemblés afin de développer des compétences et connaissances propres à certains de leurs besoins et à leur développement personnel. L’équipe du Plan de match a aussi travaillé étroitement avec le groupe des Partenariats de marketing afin de conclure une entente de huit ans avec la Smith School of Business, qui offrira jusqu’à 1 200 bourses aux athlètes d’équipes nationales. Aussi, décembre marquait le lancement du Réseau des établissements d’enseignement du Plan de match. Ce réseau réunit neuf universités canadiennes ayant signé des protocoles d’entente avec le COC qui permettront aux étudiants-athlètes d’équipes nationales de jouir d’accommodements et de flexibilité dans leur cheminement universitaire.

Education, Youth and Community Outreach-COC_AR2016

ÉDUCATION, JEUNESSE ET COMMUNAUTÉ (EJC) — Les objectifs de l’équipe EJC pour 2012-2016 ont été atteints et surpassés lors de la dernière année. Ainsi les valeurs olympiques ont été vastement déployées dans les salles de classe et dans la société en général, rejoignant près de 1,2 million d’élèves de 62 commissions scolaires. Il s’agit d’une augmentation de près de 60 000 élèves par rapport à 2015. L’équipe EJC a aussi dirigé les activités de la Journée olympique partout au pays auxquelles plus de 40 000 jeunes ont participé.

Le COC a aussi continué de jouer son rôle de leader de l’inclusion des communautés LGBTQ en 2016. Ses 45 ambassadeurs actifs l’ont aidé à participer à des centaines d’événements nationaux et internationaux. Joueur important du Groupe de travail LGBTQI2S sur l’inclusion dans le sport, le COC se positionne en tant que leader et s’unit à plus de 50 organisations dévouées au mouvement LGBTQ. L’équipe EJC a aussi amélioré ses capacités. Elle a bénéficié de l’aide de coordonnateurs de l’inclusion dans le sport œuvrant à temps partiel, en plus d’être épaulée par ses partenaires, comme Égale et le Centre canadien pour la diversité des genres et de la sexualité.

JEUX : EXCELLENCE DE LA PERFORMANCE

RIO 2016 — Nous savions que l’environnement à Rio aurait son lot de défis, obligeant notre équipe de soutien à s’adapter rapidement. Le COC a accompli cet exploit en concentrant ses efforts sur les gens, les processus et l’environnement afin d’atteindre ses objectifs en matière de performance et d’instaurer plusieurs outils et systèmes novateurs.

L’unification de l’équipe de Rio 2016 s’est traduite de plusieurs façons. Notons la création du tout premier manifeste qui englobe toutes les facettes de ce qui constitue l’olympien canadien et son héritage. Le langage du manifeste teinte maintenant toutes les communications avec l’équipe. En parallèle à cet effort collectif, nous avons créé un réseau d’apprentissage entre pairs afin de permettre aux chefs d’équipe, aux gestionnaires et aux entraîneurs de partager leur savoir et les défis auxquels ils font face afin d’y trouver des solutions.

« (J’étais) continuellement poussé à scruter mon environnement avec différentes loupes, ce qui m’a permis d’innover et d’améliorer ma capacité à résoudre les problèmes. »

— Alex Davidson, directeur de haute performance

Lors des Jeux, la mise en place d’un salon pour les athlètes et les membres de l’équipe de soutien a permis à tous de relaxer, de travailler et de partager avec leurs pairs leurs histoires et les défis rencontrés. Par ailleurs, nos équipes des services de santé et des technologies et équipements de performance ont quant à elles amélioré leurs services. Notre programme de leadership et de dynamique d’équipe s’est davantage concrétisé en ce qui concerne la planification de la familiarisation et une excellente approche de la résolution de problèmes avant, pendant et après les Jeux.

Chefs

Équipe Canada a tissé de solides liens avec la communauté de Rio, ce qui nous a procuré un avantage à bien des égards. Curt Harnett, le chef de mission, ainsi qu’Isabelle Charest et Carol Huynh, les chefs de mission adjointes, ont eu une forte influence grâce à leur implication à toutes les étapes de la préparation et lors des Jeux.

L’équipe des opérations aux Jeux a rapidement déterminé que la vaste superficie du territoire de Rio 2016 serait un enjeu important. Elle a donc préconisé une approche adaptée, misant sur les solutions, afin de garantir une efficacité accrue au sein de plusieurs groupes fonctionnels. Les commentaires des athlètes étaient positifs et l’environnement n’a créé aucune entrave à la performance. Nous sommes également fiers de ne rapporter aucun incident majeur lié à la sécurité d’Équipe Canada en réponse au lancement d’un nouvel outil appuyant notre Plan de mesures et d’interventions d’urgence. Nous avons aussi travaillé étroitement avec la GRC, d’autres organisations de sécurité internationales, Rio 2016 et des partenaires locaux.

Le COC reconnaît la grande valeur de son partenariat avec le gouvernement du Canada et l’aide apportée pour assurer la meilleure sécurité possible pour Équipe Canada à Rio 2016. Ce fut l’un de nos plus grands succès aux Jeux.

L’introduction de l’outil collaboratif « TITAN » utilisé par l’équipe des opérations aux Jeux, des services de TI et des services aux sports, a contribué à la fluidité de la planification entourant l’accréditation, l’hébergement et les voyages, comme les opérations sur place : un véritable exploit. Au Village olympique, près de 900 problèmes d’entretien ont dû être réglés pendant les sept jours précédant l’ouverture du site. L’équipe des opérations du COC n’a ménagé aucun effort pour s’assurer que tout soit dans un état impeccable pour l’arrivée des athlètes. Notre solide relation de travail avec le Comité d’organisation des Jeux et la communauté locale a été cruciale. Le Centre de performance a accueilli 126 personnes de 25 FNS et 72 membres de l’équipe de mission, pour un total de 2 500 lits-nuitées en 42 jours. L’installation a aussi servi de site d’entraînement et de lieu commun pour les séances d’orientation d’équipes et de sécurité, l’habillement et les solutions mobiles.

RIO 2016 EN CHIFFRES

Athlètes : 313
Équipe de soutien des FNS : 203
Équipe de mission : 169
Rang selon le compte de médailles : 10
Sports où le Canada est médaillé : 11
Meilleures performances canadiennes (battues ou égalées) : 35
Records canadiens battus ou égalés : 13
Jours où le Canada a remporté plus d’une médaille : 5
Conteneurs envoyés à Rio : 18
Palettes de fret aérien : 24
Lits occupés au Village olympique : 433
Chambres réservées : 2 327 (hôtel) + 2 525 (Centre de performance)
Articles vestimentaires préparés : 17 547

LILLEHAMMER 2016 — Du 11 au 21 février, sous la direction de la chef de mission Isabelle Charest, de jeunes athlètes canadiens ont porté les couleurs du pays aux deuxièmes Jeux olympiques d’hiver de la jeunesse à Lillehammer. Le Canada y a envoyé une délégation de 54 athlètes, 23 membres de l’équipe de soutien et 10 membres de l’équipe de mission. Nos athlètes ont remporté sept médailles et ont bénéficié des activités complètes du programme Apprendre et partager du CIO.
PYEONGCHANG 2018 — En plus des visites de sites et de la planification élaborée en vue des Jeux d’hiver de 2018, l’atelier de préparation phare du COC a été revampé et renommé Lab olympique afin de mieux s’adresser aux chefs d’équipe, aux athlètes, aux entraîneurs et aux membres des équipes de soutien, plus particulièrement aux personnes concernées par PyeongChang 2018. L’objectif de toutes ces démarches élaborées d’après les commentaires de nos clients est d’améliorer notre travail d’équipe afin d’atteindre nos objectifs de performance.